Les endorphines : endomorphines ou morphines endogènes

Les endorphines : endomorphines ou morphines endogènes

découvertes dans les années 1970, les endorphines sont des neurotransmetteurs agissant sur les récepteurs opiacés. Ce sont des substances protéiques élaborées dans certaines parties du cerveau. On a notamment mis en évidence la présence d'endorphines et de leur récepteur au sein même de l'épiderme, et plus particulièrement au sein des kératinocytes. Il a été démontré que les kératinocytes sont à la fois sensibles à de nombreux neuromédiateurs, notamment aux endorphines, synthétisés par des cellules nerveuses ou par d'autres cellules épidermiques, mais sont aussi capables de les synthétiser. Elles peuvent se fixer sur certains récepteurs entraînant une action sédative de la douleur un peu identique à celle de la MORPHINE.
Les endorphinesressemblent aux substances opiacées par leur capacité analgésique et à procurer une sensation de bien-être. Toute réaction inflammatoire débute par une alerte chimique, c'est-à-dire une libération de neuromédiateurs par les fibres nerveuses et les cellules des tissus lésés conduisant à la sensation de douleur. La substance P est le neuromédiateur le plus important de l'inflammation neurogène, libéré par les fibres nerveuses sensitives qui innervent la peau.

 

 

 

(informations fourni par Ericson Laboratoire)

Retour page d'accueil de l'institut de beauté Paris